kick off Pari

Le projet RTR

« RTR c’est 2 parcours pour entreprendre sa vie. C’est 1500 talents sur 3 territoires : Roubaix, Paris, Marseille et une équipe de 70 personnes. »

Les mutations de notre société offrent une opportunité pour faciliter le repérage, la mobilisation et l’accompagnement des personnes exclues de l’emploi. Le mouvement citoyen international « Right to Repair » qui nous a inspiré porte un nouveau paradigme économique, social et écologique qui peut bénéficier d’abord aux plus fragiles. En plein essor depuis Shenzhen, en Afrique et maintenant en France, le modèle redonne aux usagers les clés d’accès aux technologies qui envahissent notre quotidien (numérique, IA, objets connectés). En sortant du paradigme de l’innovation chère réservée aux privilégiés, il permet à chacun de réparer seul ou en communauté les objets et services bénéfiques pour soi et son collectif. Il permet ainsi de se réparer soi-même, à travers le développement d’activités génératrices d’emploi, durables et inclusives, appuyées sur des communautés apprenantes et entrepreneuriales. Il permet enfin de contribuer à l’émergence d’une société de la connaissance, en alimentant les parcours de vie, d’apprentissage, de recherche et de transmission. Nous, le consortium proposons d’adapter ce modèle au contexte de territoires et de communautés situées en France. 

Le projet Réalise tes Rêves (RTR), inspiré par le mouvement citoyen cité plus haut, comporte un ensemble d’actions, de formation et d’incubation de projets pour remobiliser les individus ainsi que les collectifs et les territoires auxquels ils appartiennent. L’analyse de l’impact de ces actions fera l’objet d’une modélisation scientifique interdisciplinaire, dans le cadre d’une démarche de recherche. Une approche académique menée par des chercheurs universitaires sera couplée avec une approche citoyenne mobilisant les professionnels et acteurs impliqués dans le projet, ainsi que les participants eux-mêmes. Cette démarche de recherche et d’évaluation des actions, comprenant une étude socio-économique, permettra leur amélioration itérative et leur essaimage vers de nouveaux territoires. Pour qu’elle puisse faire l’objet d’une analyse pertinente, l’expérimentation est organisée en plusieurs itérations dont la première est conduite à grande échelle : 1 500 participants dans trois territoires (Roubaix-Lille, Paris-Montreuil, Aix- Marseille) pendant une première période ; 300 participants dans les mêmes territoires dans une deuxième période orientée principalement sur le prototypage et l’incubation de projets d’activités économiques ; transfert dans trois autres territoires lors d’une troisième période ; enfin mise en œuvre d’actions de formation et production de livrables (recommandations, documentation de processus et de méthodes accessibles en open source…) dans une perspective de dissémination sur l’ensemble du territoire.

500
Personnes

Sur 3 territoires (Paris/Marseille/Roubaix)

1500 personnes vont bénéficier de ce projet  

Right To Repair, c’est permettre de reprendre le pouvoir de faire et d’agir